Tags

, , ,

C’est dimanche. Il est 9 heures 21, je suis encore au lit, avec un café, à pianoter sur l’ordi et continuer de maudire ce pauvre connard qui klaxonne comme un malade dans la rue à 8 heures au lieu de lever son auguste cul, aller jusqu’à l’interphone pour annoncer de manière moins tapageuse à la personne attendue qu’il est arrivé…

Lunch-Box.

Une chose est sûre, je suis une nana entièrement soumise à la publicité (j’assume). Dans la semaine, j’ai reçu un petit carton d’Yves Rocher, m’invitant dans le magasin pour acheter un article en échange d’une Lunch-Box. Et profiter du Mug isotherme assorti pour seulement 1 € 95 (en contrepartie de l’achat d’un second article). Je me suis embrouillée avec la responsable du magasin parce que ce serait soit-disant la règle "un cadeau contre un achat", sauf que ce n’est pas mentionné sur le bon. Elle a tenté de me prendre pour une conne en me disant qu’en effet, c’était très mal expliqué sur le carton mais que c’était bien ce que cela voulait dire. Je sais encore lire et analyser ce que je lis et donc non, ce n’est pas mal expliqué, ce n’est juste pas écrit (Yves Rocher, va falloir que tu bosses sur la syntaxe de tes putains de cartons à la con, hein !). D’autant que le second cadeau tu le payes (1 € 95, donc…). Réponse ? Sa vraie valeur serait de 10 € donc cela reste un cadeau… Un cadeau à 1 € 95 en sus du prix du second article. Je sais, je suis une chieuse.

Mais comme je suis faible, que c’était samedi et que je voulais absolument ma Lunch-Box et mon Mug (sinon mon dimanche serait très moche et plein de regrets….)… J’ai acheté un mascara (pour la Lunch-Box) et un démaquillant (pour le Mug). Il n’en fallait pas plus pour que je sois heureuse de ma journée….

Liban.

A 11 heures, je vais voir "Et maintenant on va où ?", prix du jury oecuménique – mention spéciale au festival de Cannes 2011. C’est l’histoire, dans un pays en guerre, de la détermination sans faille d’un groupe de femmes de toutes religions, à protéger leur famille et leur village des menaces extérieures. Faisant preuve d’une grande ingéniosité, inventant de drôles de stratagèmes, unies par une amitié indéfectible, les femmes n’auront qu’un objectif : distraire l’attention des hommes et leur faire oublier leur colère et leur différence.

Végé-Végé.

Et comme je vais sortir du cinéma après 13 heures, il sera le temps de déjeuner… D’un de mes sandwichs préférés, le Végé-Végé de Subway.

Pigeonneries.

Le 29 août, je t’annonçais l’éclosion des deux oeufs de Madame Pigeon. Aujourd’hui, je prie pour que ces pigeons cessent les pigeonneries sur mon balcon et prennent enfin leur envol… Que je puisse nettoyer mon balcon. Enfin, que le Mec puisse nettoyer mon balcon, vu qu’il a eu l’excellente idée de "bouger" les pots derrière lesquels les deux petits cons se cachaient. Résultat ? Ils sont partis chier de l’autre côté du balcon. Et de partout ailleurs. Et que personne ne me dise "je t’avais prévenu", je maintiens qu’il n’était juste pas question que j’euthanasie deux oeufs de pigeon…!

About these ads