Étiquettes

Le mot de l’éditeur.

«Le Reichsführer Himmler bougea la tête, et le bas de son visage s’éclaira…
– Le Führer, dit-il d’une voix nette, a ordonné la solution définitive du problème juif en Europe.
Il fit une pause et ajouta :
– Vous avez été choisi pour exécuter cette tâche.
Je le regardai. Il dit sèchement :
– Vous avez l’air effaré. Pourtant, l’idée d’en finir avec les Juifs n’est pas neuve.
Nein, Herr Reichsführer. Je suis seulement étonné que ce soit moi qu’on ait choisi…».

Ce livre retrace la vie de Rudolf Lang, commandant du camp d’Auschwitz, à l’origine de la proposition de la méthode d’extermination des juifs et prisonniers de guerre dans les camps d’Auschwitz et Birkenau.

Le personnage de Rudolf Lang a réellement existé, sous le vrai nom de Rudolf Hoess. Ce roman est historique et Robert Merle s’est aidé des différentes pièces du procès de Nuremberg pour l’écrire.

C’est presque étrange de lire l’adolescence de Rudolf Lang… Et de découvrir peu à peu le sombre personnage qui se profile en lui, cette propension qu’il nourrit à s’accomplir dans l’exécution des ordres qu’il reçoit de sa hiérarchie… Cette manière qu’il a, également, de parler d’unités à gérer… Alors qu’il s’agit d’êtres humains à assassiner.

Je ne saurai expliquer ce besoin que j’ai, régulièrement, de lire des livres relatifs à cette sombre période de l’histoire. Le besoin de comprendre, peut-être. Même si à la lecture de ce livre, je me dis qu’il n’y a rien à comprendre.