Étiquettes

, , , ,

Le Mec ne fait jamais de cadeau, à Noël comme aux anniversaires, au motif (que je respecte désormais) qu’il ne sait pas faire. Même si le sujet est sensible aujourd’hui encore et que je suis assez susceptible sur la question, je relativise. Sauf hier. Je me suis enflammée, je l’avoue. Parce que dans la conversation, il me demande soudain si j’ai reçu son message avec le lien vers une idée de cadeau de Noël. Je me suis mise à fondre (mode crème au beurre…), je l’ai trouvé trop mignon, comment Chouuuuuu tu as une idée de cadeau de Noël pour moi, je suis émue (paf, touchée en plein coeur, la grosse romantique !). Et l’autre de me répondre que oui, il a eu une idée….!

Moi je m’étais déjà emballée (un peu comme le cadeau quoi…). Un bijou ? Du parfum ? Un week-end romantique ?

Et l’autre, tout excité de me dire « nooooonnnnn, c’est un sex toys ! ».

Inutile de te dire que je suis restée bouche bée. L’oeil torve. Je crois même que de la fumée m’est sortie des oreilles.

Putain de romantisme à la con. Et sinon, s’il l’achète son sex toys, promis juré craché, il pourra toujours se le fourrer dans le cul, je ne m’y opposerai pas. Mais pas dans le mien…!

Ndlb : Le Mec s’est excusé depuis (shit, alors je n’aurai pas de sex toys à Noël ???), il paraît que c’était de l’humour (je suis décidément une belle coincée du fion, pas rigolote du trou !). N’empêche que quand on espère des années durant un petit cadeau de Noël sans rien avoir la plupart du temps, je pense que le jour où l’on te dit que tu vas avoir un cadeau de Noël, tu espères autre chose qu’un sex toys. Enfin, en ce qui me concerne. Mais peut-être que je suis trop romantique (avec un espoir démesuré et disproportionné en l’espèce masculine, certainement…), qui sait…