Étiquettes

,

Synopsis : A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement… Deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra… Intouchables.

En 2004, le visionnage d’un documentaire qui a donné aux deux réalisateurs l’envie de faire ce film. Intitulé « A la vie, à la mort », ce dernier évoquait le cas d’un jeune de banlieue embauché pour s’occuper d’un homme tétraplégique, Philippe Pozzo di Borgo.

Pour la petite anecdote, Omar Sy – qui est excellent dans ce film –  a perdu 10 kilos pour le rôle, estimant en effet qu’un homme venant des banlieues, avec un passif tel que le sien, se devait d’avoir une carrure plus athlétique que la sienne… (Et sinon Omar, tu as fait quoi comme régime, alors ?).

Intouchables, c’est un film drôle et émouvant, qui jamais ne flirte avec la compassion ni même la pitié. C’est la rencontre de deux hommes qui souffrent chacun d’un handicap, l’un physique et l’autre social. L’histoire est écrite, entre vannes réciproques et fous-rires, une amitié profonde nait.

L’équipe d’Airbulle (école de vol libre) située à Lumbin en Isère (dans mes montagnes oui oui, je suis très chauvine !) était sur le tournage en tant qu’intervenants et pour le matériel Airbulle pour la partie parapente et vous fait partager quelques images exclusives de ce moment sur son site.

Un film à ne surtout pas manquer. Que c’est bon de s’embarquer dans ce tour de fauteuil de la vie…!

Ci-dessous, Philippe Pozzo di Bordo et Abdel Sellou, les intouchables qui ont inspiré les réalisateurs du film.