Étiquettes

,

Synopsis : Cela se passe de nos jours dans un petit village, quelque part entre l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Les femmes vont chercher l’eau à la source, en haut de la montagne, sous un soleil de plomb, et ce depuis la nuit des temps. Leila, jeune mariée, propose aux femmes de faire la grève de l’amour : plus de câlins, plus de sexe tant que les hommes n’apportent pas l’eau au village.

Un film magnifique, drôle et émouvant – qui n’évite cependant pas l’écueil de quelques clichés mais quelle importance finalement – qui met en lumière le poids des traditions dans un village musulman et le combat mené par une poignée de femmes pour de meilleures conditions de vie, liées à l’eau dans un premier temps puis bien au-delà par la suite : le droit d’être soi-même et de s’exprimer par conséquent. A noter les chants et les danses magnifiques qui illustrent ce film.

« En définitive, « La source des femmes » illustre l’esprit du printemps arabe (même s’il lui est antérieur), qui a vu une jeunesse unie contester pacifiquement un pouvoir inique. Mihaileanu n’ignore pas le principe de réalité et, ce faisant, rejoint encore l’actualité. »

Première.