Étiquettes

, , ,

La Couleur des sentiments de Kathryn Stockett est le lauréat 2011 du prix Lire dans le noir, comme livre audio dans la catégorie fiction & Textes récents. Ce prix est récent, il date de 2009. Sont également primés dans la sélection Fiction & Textes classiques, le roman d’Emily Brontë Les Hauts de Hurle-Vent ; dans la sélection document La Théorie du Chaos d’Etienne Ghys et enfin dans la catégorie jeunesse Vérité, vérité chérie de Valérie Zenatti.

J’avais personnellement adoré la lecture de La couleur des sentiments dont j’étais ensuite allée voir le film. C’est une belle chose que les livres soient accessibles à tous, en même temps.

J’ai écouté mon premier livre audio récemment et je rappelais à cette occasion le succès grandissant du livre audio en un an . Depuis 2002, l’association Lire dans le noir contribue à promouvoir ce mode de lecture.

De la naissance de Lire dans le Noir.

Julien est né le 18 mai 1973. Malvoyant dès 3 ans, il devient totalement aveugle à 7 ans. Entouré par ses parents, ses frères, ses proches, il ne se laisse cependant pas couper du monde. A l’Institut National des Jeunes Aveugles, il apprend le braille et se sert bientôt d’un nouvel « œil », la canne blanche. Julien Prunet
Au bout de quelques années, Julien parvient à réintégrer un cursus scolaire classique. Plus rien ne l’arrête : après un DEA de sciences politiques, il fait un troisième cycle à l’Institut de droit comparé. Etudiant comme les autres, Julien se passionne aussi pour la musique et le piano. A tel point qu’il monte des concerts avec des amis, chantant sur scène et composant la plupart des chansons du groupe. Depuis l’enfance, Julien rêve de journalisme et écoute assidûment la radio. Il est même devenu « spécialiste » des ondes courtes pour se tenir au courant de tout ce qui se passe dans le monde. Après un stage à Radio France Internationale, il convainc le CFJ (Centre de Formation des Journalistes) de l’accueillir comme auditeur libre. En quelques semaines, il s’attire l’estime de toute sa promotion. Dès sa sortie de l’école, Julien rejoint Radio France. D’abord France Culture, puis France Info, qu’il ne quittera plus. Après ses chroniques « Français du monde » puis « Tour du monde », sa grande voix réveille tous les matins des millions d’auditeurs avec « France Info Plus », le rendez-vous de la rédaction. Il s’intéresse à tous les sujets : crise internationale, conflit social, mais aussi ces mille et un détails qui témoignent de l’évolution d’une société. Julien prend conscience de l’espoir que son parcours suscite chez d’autres non-voyants. Il s’implique dans l’association Paul Guinot pour l’insertion professionnelle des aveugles et assure la rédaction en chef du journal. Il participe à l’animation des « dîners dans le noir » destinés à sensibiliser les voyants au quotidien des aveugles (l’émission « Le goût du noir » diffusée sur France 5 s’est inspirée de cette initiative). Enfin il contribue naturellement au démarrage d’Euro FM, radio réalisée pour et par des déficients visuels. Mais Julien veut surtout vivre comme tout le monde. Il va souvent au cinéma, accompagné de quelqu’un qui lui décrit les images. Il voyage en Europe, aux Etats-Unis, en Thaïlande, en Inde. Avide de découvertes, Julien s’évade aussi à travers les livres. Partout il emporte son walkman pour écouter des cassettes achetées en Grande-Bretagne ou enregistrées par des associations. Il dévore aussi bien les essais politiques que les romans et défend ardemment les livres qu’il a « lus » et les auteurs qu’il a aimés. Son dernier défi ? Voler ! Avec l’association « les mirauds volants » il apprend à piloter un avion. Mais en mai 2002, Julien sombre dans la dépression et met fin à ses jours.  C’est en souvenir de Julien et de son insatiable curiosité que « Lire dans le noir » a été créée.