Hier c’est achevé mon 10ème jour de LineCoaching, 10 jours pendant lesquels j’ai noté, pour chaque repas, mes sensations alimentaires. Parfois plus ou moins consciencieusement. Le bilan proposé pour mon cas commence par une question, est-ce que je prends le temps de bien manger ? La réponse est simple, la plupart du temps c’est non, surtout quand je mange seule, je suis toujours pressée de passer à autre chose, je ne mange pas à table et je fais systématiquement autre chose en mangeant justement : tout ce qu’il ne faut pas faire. Je sais déjà sur quoi je peux travailler dans mon comportement alimentaire.

J’ai décidé de continuer mon carnet alimentaire, ce n’est pas obligatoire cependant.

Hormis le week-end, je ne consomme aucune boisson alcoolisée et je ne consomme jamais de boisson sucrée : c’est un bon point. Je peux donc continuer à siroter mon sirop Teisseire 0 % préféré avec zéro culpabilité.

Dans la majorité des cas, je parviens à reconnaître la sensation de faim. C’est drôle, je n’avais personnellement pas ce sentiment-là, mais je pense que s’il m’arrive de manger sans faim, je culpabilise tellement que ce sentiment de culpabilité là prend le pas sur le reste de mes sensations. A méditer….! Il faut que je m’interroge sur les raisons pour lesquelles je mange sans faim : par ennui ? Pour calmer des émotions telles que le stress, l’angoisse, la tristesse, la colère ? Pour lutter contre la fatigue ? Etc.

En ce qui concerne la satiété, il va falloir que je travaille le concept, parce que si dans la majorité des cas, je perçois bien la satiété…. Dans la majorité des cas j’ai le sentiment d’avoir trop mangé à la fin du repas, ce qui indique, sans surprise aucune, des difficultés à prendre en compte ma sensation de satiété. Pour l’instant, je dois mettre en oeuvre une astuce simple (simple selon LineCoaching, n’est-ce pas….) :  si j’ai trop mangé, je dois attendre que la faim réapparaisse avant de faire un autre repas, afin que mes excès du repas précédent se compensent.

Enfin, je respecte la plupart du temps mes envies alimentaires (ça ce n’est vrai que depuis que je me suis lancée dans LineCoaching, je suis en overdose de jambon, je me demande encore comment je peux me forcer à manger du jambon alors que je déteste ça…..) mais je dois veiller à respecter mon répertoire alimentaire habituel (notamment si la consommation d’aliments riches avait été fortement restreinte depuis des jours…. Des mois…. Des années….!).

En conclusion de cette première période de dix jours, j’ai envie de dire que j’ai prêté bien plus d’attention à mes sensations alimentaires, c’est certain. Je sais ainsi quand je mange selon mes besoins, quand je mange trop, quand je mange menée par des compulsions alimentaires qui ne m’apaisent que dans l’idée de m’apaiser, mais pas au-delà. Je suis censée (enfin, si j’ai envie, là encore aucune obligation) me peser samedi, puisque mon défi était de ne pas me peser durant 15 jours…. Pour l’heure, je n’ai pas envie de me peser samedi. Je vis très bien sans ma balance (je ne suis pas qu’un chiffre entre deux orteils !), je flotte dans mon jean repère (je flottais déjà dans celui-là précédemment, cela ne veut donc pas dire que j’ai maigri, c’est juste un repère….) et je me fustige moins le matin parce que je suis grosse et incapable de maigrir en suivant un régime.