Et comme tu n’est pas sans le savoir, l’Alaska, c’est super loin à l’autre bout de la planète et là-bas il fait très très froid mais c’est un climat idéal pour que les sapins artificiels puissent pousser comme il faut. C’est l’Alaska ou rien, en fait. Mais du coup, cela peut poser quelques difficultés pour l’acheminement vers les foyers français. C’est un peu compliqué.

C’est donc l’histoire d’une Mamie et d’un Papy qui décident cette année, de sauver un arbre (un vrai, un de ceux de nos forêts françaises et pas un d’Alaska, donc….) et d’investir dans un sapin artificiel né et élevé en Alaska plutôt que d’acheter un sapin fraichement coupé dans nos forêts françaises (c’est si bon, un peu de chauvinisme !). Ils ont les yeux qui pétillent, forcément Groupon promet un Noël féérique avec ce sapin. Parce que comme tu le sais déjà, Groupon élève ses sapins artificiels en Alaska.

Ils s’imaginent déjà début décembre, le feu dans la cheminée, des branches d’orange qui parfument la maison sous les toits,  le chat obèse sur le coin du canapé (il est vraiment obèse le chat, si si….) à baver d’envie devant toutes ces pétillantes décorations sur le sapin artificiel d’Alaska. Un sapin d’Alaska qui brillent de mille feux. Oui, ça fleure bon le Noël féérique, tout ça.

Ils commandent donc le sapin artificiel pour un Noël féérique le 4 novembre de cette présente année.

Commence l’attente du sapin artificiel qui promet un Noël féérique.

Sauf que les jours passent et que l’histoire commence un peu à sentir le sapin…. Mais sans le sapin.

Le 23 novembre, Mamie et Papy s’inquiètent, quand même. Le sapin artificiel qui vient d’Alaska semble toujours en Alaska. Pas d’épine à l’horizon. Inquiets, ils contactent Groupon. Qui leur indique que pour leur répondre, il va falloir patienter 4 jours (4 jours de plus, quelle importance….). C’est que c’est épineux, comme dossier. Un sapin artificiel qui pousse en Alaska, quand même. Et pas n’importe quel sapin. Un sapin qui te promet un Noël féérique. Mamie et Papy attendent. Au bout de 4 jours, une réponse de Groupon mais toujours pas de sapin artificiel qui pousse en Alaska pour un Noël féérique. La réponse est laconique, Groupon s’engage à prendre contact avec les bucherons en Alaska. Mais des nouvelles du sapin artificiel qui pousse en Alaska pour un Noël féérique, point.

Par contre, Groupon a bien encaissé le paiement du sapin artificiel qui pousse en Alaska pour un Noël féérique. Mais c’est qu’il faut le nourrir, le sapin. C’est compréhensible.

Mamie et Papy sont inquiets. C’est que demain, c’est le 1er décembre et qu’il est l’heure de planter près de la cheminée le sapin artificiel qui pousse en Alaska et te promet un Noël féérique. Comment faire, sans le sapin ?

La suite au prochain épisode. Groupon tiendra-t’il sa promesse d’un Noël féérique ?